lundi 23 avril 2018

Wellin est passé près du hold-up - Jérôme DERU - L'Avenir


Ethe - Wellin : 0 - 0



ETHE : Leyder 7, Petit 6, Muric 5, Noldus 5 (46’, Schweig 6), Duracak 6, Woillard 5, Gomez 6, (59’, Donneaux 5), Nicolas 5, Reichling 7, Derhet 5, Masson 5 (46’, Muller 5)

WELLIN: Wigny 7, T. Schroeder 5 (27’, Bonmariage 6), Lemaire 6, Joosens 6, Grandjean 6, Lardot 6, G. Schroeder 6, Liesnard 5 (64’, Bihain 6), Lejaxhe 5, Pigeon 6, N. Vincent 5

Arbitre : M. Teixeira 6. Il oublie d’exclure un défenseur de Wellin qui commet une faute sur Muric alors qu’il partait seul au goal. De plus, l’entente avec ses assistants ne fut pas optimale. Malgré cela, il a commis peu d’erreurs.

Assistance: 90.

Note du match : 5.

Cartes jaunes : Woillard, Leyder.

66’, Un coup franc de Reichling côté droit trouve le front de Schweig, mais sa reprise est superbement déviée par le portier Wigny.

88’, Une frappe puissante du pied droit de Reichling à hauteur du grand rectangle est à nouveau déviée en corner par Wigny.

90’, Leyder sauve les meubles grâce à un magnifique arrêt à la suite d’une reprise de la tête de Gilles Schroeder.

«On a été bons jusqu’aux 30 derniers mètres et puis on a manqué de percussion pour forcer une défense bien regroupée », regrette le mentor de Ethe Olivier Schandeler. En ne parvenant à faire plier un collectif qui vient d’encaisser 16 buts en quatre matches, les Cassidjes ont montré des signes de faiblesse. Ils n’ont manqué ni d’envie, ni de volonté, mais tout simplement de fraîcheur en ce mois d’avril surchargé.

« C’est en effet assez incroyable de jouer autant en si peu de temps, poursuit Olivier Schandeler. Àmes yeux, cela biaise le championnat. Néanmoins, cela n’explique pas notre manque de créativité offensive et le fait que l’on n’ait pas su creuser de brèches dans le bloc adverse. »

Ethe a eu la possession du ballon et était clairement supérieur à son opposant du jour sans pour autant parvenir à amener le danger dans le rectangle wellinois. Pire, les Vert et Blanc auraient même pu s’incliner sans un sauvetage salvateur de Leyder à la dernière minute. «Si on s’était imposé, cela aurait été un petit hold-up, admet le coach de Wellin Thomas Lebrun. Par rapport à nos derniers résultats, ce match face à Ethe a montré que le groupe est solidaire et que l’on ne compte pas lâcher l’affaire avant la fin du championnat. » Les Jaune et Bleu n’ont pas à rougir de leur prestation et, en évoluant de la sorte, pourront peut-être nourrir quelques regrets. «L’important est désormais de préparer l’avenir en essayant de jouer les premiers rôles dès la saison prochaine en P2 », conclut Lebrun.

vendredi 20 avril 2018

Un jeune Wellinois sélectionné chez les Diables Rouges et gagne le Tournoi des quatre Nations

Gauthier Suray originaire de Wellin 
est au Danemark depuis dimanche dernier. 

 Il a été sélectionné pour 3 matchs en Diable rouges U16

Suède Belgique 0-3 : rentré à la 64e minute

Tchequie Belgique : 2-3 => titulaire tout le match

Danemark Belgique 2-2 => titulaire tout le match










mercredi 18 avril 2018

Ce Wellin-là a la tête en P2 : Saint-Léger - Wellin : 3 - 0 (mardi 17/4) - sources : lavenir

SAINT-LÉGER: Detaille 6; Feltesse 6, Fabry 7, Agostini 6, Verger 5; Yemba Mahop 8, Kouayep 5, Koenig 7 (79’, Toussaint); Rocca 6, L. Collin 6 (83’, Payen), N. Collin 6 (65’, Boulanger).

WELLIN: Merny 5; Joosens 5, Vincent 6, Hayon 5, G. Schroeder 5; Lemaire 4 (46’, Liesnard 5), T. Schroeder 4, Bonmariage 5 (70’, Charlier); Lardot 6, Bihain 4 (46’, Grandjean 5), A. Lejaxhe 5.

Arbitre: M. Collard 7. Une soirée tranquille dans un match fair-play et pas très engagé.

Assistance: 30.

Cartes jaunes: T. Schroeder.

Note du match: 5.

4’, L. Collin s’offre un raid de près de 40 m sans être gêné et décoche une frappe de l’entrée du rectangle, qui laisse Merny sans réaction (1-0).

24’, belle action plein axe Koenig – N. Collin – L. Collin, mais ce dernier rate la conclusion face au gardien.

27’, faute de main, inutile, de Joosens. L’arbitre désigne le point de penalty, puis décide finalement d’un coup franc après intervention de son assistant. Le coup franc est transformé directement par Rocca d’une frappe pied gauche dans le coin (2-0).

35’, L. Collin, avec un peu de réussite (ou plus de détermination que ses opposants), parvient à glisser un ballon à N. Collin qui reprend sur le poteau: Koenig est à l’affût et frappe dans le plafond (3-0).

45’, coup franc d’Hayon pour la tête de G. Schroeder qui croise un peu trop alors que Detaille était battu.

60’, Koenig rate d’un stud le 4-0 sur un centre de N. Collin.

73’, Lejaxhe rate une grosse occasion de 3-1 après un coup franc de Joosens repoussé par Detaille.

De par sa position au classement, Wellin a déjà un pied, et peut-être même quelques orteils de plus, en 2e provinciale. Hier, les Jaune et Bleu ont montré, surtout en 1re période, qu’ils y avaient déjà placé la tête aussi. Entendre l’un des joueurs crier à un équipier que «ce ne sera pas plus facile en P2 si tu joues comme ça» est forcément révélateur. Certaines attitudes, le manque de réaction en perte de balle, ou de détermination dans les duels, furent autant d’autres signaux indicateurs au cours d’une première période pendant laquelle les Gaumais n’ont même pas eu à appuyer sur l’accélérateur pour se mettre à l’abri. La liberté avec laquelle un Mahop a pu se promener dans la ligne médiane, et distribuer le jeu avec précision, démontre aussi à quel point l’équipe visiteuse a manqué d’un peu de tout hier. Si ce n’est d’orgueil pour entamer une seconde période durant laquelle elle a bien tenté de relever la tête. Mais sans réel succès, Lejaxhe manquant même, à 5 m de Detaille, l’occasion de sauver l’honneur ou de relancer un semblant de suspense à un quart d’heure du terme. Les Canaris, eux, profitent de l’aubaine pour se relancer après un délicat 1 sur 9.


lundi 16 avril 2018

Francois Lardot dans l'équipe type de lavenir


MERCATO : Un défenseur central signe à Wellin

Un défenseur central d'1m94 vient de s'engager avec Wellin. Il est passé en jeunes par Rochefort, Ciney et Marloie, Eprave en équipe première. De par sa grand taille, il a bon jeu de tête et son physique lui permet d'être fort sur l'homme. Il a une bonne vision du jeu et sait jouer technique quand il le faut.

Maxime Muraille est le troisième renfort Wellinois
Il aura 21 ans au mois de juin