jeudi 31 octobre 2013

Ce dimanche 3 novembre à 14:30 Mormont - Wellin

Wellin

Victoire en amical La troupe de Gaëtan Dave disputait une joute amicale face à Dion ce mardi. Wellin l’a emporté 6-2. Pour se déplacer à Mormont, F. Nissenne et G. Schroeder sont de retour. «Comme Martial Goffaux rentre de suspension, j’ai mon groupe au complet», indique Gaëtan Dave.


Mormont

Regnier toujours au repos Les semaines se suivent et se ressemblent à Mormont où Pol Leemans peut compter sur un groupe au complet. Si G. Regnier se plaint toujours du genou, il est mis au repos pendant la semaine par son coach, mais devrait pouvoir tenir sa place ce week-end.

lundi 28 octobre 2013

GROSSE DÉCEPTION DANS LE CHEF DE GAËTAN DAVE À WELLIN - Sud-Presse

Cliquez sur l'image pour l’agrandir

Le résumé de Wellin - Meix

Source: lavenir
Yvon JUSSERET

WELLIN : Libert 6, Hayon 4 (20’, Benassy 6 ; 75’, Nissenne), Bonmariage 7, Talmas 6, Charles 6, Heligers 6, Martin 6, A.Lejaxhe 6, M. Lejaxhe 6, Mayanga 6, Matz 5 (50’, Joosens 7).

MEIX/VIRTON : Brolet 6, A. Bitaine 6, K. Bitaine 6, Yemba Mahop 7, J. Georges 6, M. Goosse 7, Ries 6 (60’, Herman 6), N. Georges 7, Schmit 6 (75’, A. Breda), C. Breda 8 (82’, Dulieu), Gillard 6.

Arbitre : M. Collin 8. Une main de fer dans un gant de velours pour des décisions sans hésitation et toujours bien en accord avec ses deux assistants.

Assistance : 80.

Cartes jaunes : Martin, J. Georges, C. Breda.

Buts : C. Breda (11’, pen. 0-1), N. Georges (35’, 0-2), Joossens (52’, 1-2).

Note du match : 7.

11’, Hayon, une nouvelle fois dépassé par C. Breda, l’arrête fautivement dans le rectangle. L’avant méchois se fait justice sur le coup de réparation (0-1).

35’, Libert tente une sortie aérienne sur un long ballon, entre en contact avec deux joueurs, se fait basculer au sol et ne peut récupérer le cuir saisi immédiatement par N. Georges qui fusille à bout portant (0-2).

52’, rentré au jeu deux minutes plus tôt, Joosens place une tête lobée hors de portée de Brolet (1-2).

Après leur courte défaite à La Roche, Meix signe à Wellin une sixième apparition sans revers. Un succès acquis au terme d’une première période de feu pour les protégés d’Angonèse. «On aurait même dû plier la rencontre au terme des 45 premières minutes pendant lesquelles nous étions sur tous les ballons», avouera le cornac méchois en fin de partie. Par contre dans le camp wellinois, son vis-à-vis Gaëtan Dave ne mâchait pas ses mots : «Une première mi-temps exécrable et une seconde tout à fait moyenne!»

Pour ce premier acte, Wellin a fait illusion pendant les minutes initiales pour s’éteindre par la suite. Manque de présence en milieu de terrain, cadeaux à l’adversaire et une absence totale de construction digne de ce nom. Une occasion saisie notamment par Cyprien Breda qui en a fait voir de toutes les couleurs aux défenseurs wellinois en permutant sur les deux flancs, inscrivant au passage son 8e but de la saison. K. Bitaine et Ries n’étant pas en reste non plus pour semer la panique dans la défense locale. Preuve de l’efficacité des Méchois durant cette première période : ils avaient déjà forcé sept coups de coin en moins de 30 minutes. Du côté wellinois, on notera cependant une belle tentative de Martin déviée sur le poteau par Brolet, juste avant la rentrée aux vestiaires. Les hommes de Gaëtan Dave vont mieux poser leur jeu par la suite. Coup de poker pour le mentor wellinois qui fait entrer le jeune Joosens à la place de Matz pour un joli but susceptible de redonner espoir aux siens. Au propre comme au figuré, on sent que petit à petit, le vent tourne en faveur des Wellinois. Une superbe talonnade de Mayanga aboutit dans les pieds d’A. Lejaxhe dont la reprise frôle le piquet. Par contre, à la 72’, c’est un tir croisé de C. Breda qui secoue le poteau de Libert. Wellin insiste, mais en vain.

samedi 26 octobre 2013

Défaite de Wellin contre - Meix (1-2)

But de Dylan Joosens

Wellin - Meix-dt-Virton ce samedi à 20 h 00


L’actu de Wellin en dessin - Sud-Presse

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR

« Les dessins de Lesley » décortiquent de manière humoristique la vie du club

François Nissenne crève la dalle - lavenir.net

Source: lavenir
M. Pn.

Wellin - Meix/Virton Samedi 20 h

Sorti de l’infirmerie, François Nissenne rentre dans le groupe, à Wellin. Il se dit mort de faim et on le comprend : depuis le début de championnat, il a déjà raté sept matches. Soit autant que sur l’ensemble des trois dernières campagnes de Wellin en P1. «Quand on n’a pas l’habitude d’être blessé, c’est dur, moralement, de ne pouvoir exercer sa passion, dit-il. Aujourd’hui, je n’ai qu’une envie : péter des flammes.» Et prouver que sa motivation demeure intacte, à ceux qui penseraient le contraire. «Je ne suis pas un joueur en fin de carrière, hein. Je n’ai que 29 ans», assure-t-il. Et ce n’est pas le fait d’avoir dû céder le brassard de capitaine à Nicolas Bonmariage qui l’empêchera de se livrer corps et âme. «Ça m’a fait un peu mal au cœur de monter sur le terrain sans le brassard autour du bras en début de saison, mais bon, on n’est pas des gamins, on ne va pas se battre pour un morceau de tissu.»

mardi 22 octobre 2013

Le classement des buteurs en 1ère provinciale

Olivier Yansenne (Mormont) 9,

Cédric Polet (Bomal) 8,William Delvaux (Gouvy) 8,

Cyprien Breda (Meix-devant-Virton) 7,

Alex Ponzo (Bomal) 6, Eric Teumdie (Bomal) 6, Karim Ghafghaf (Montleban) 6, 

Raphaël Roncen (Messancy) 5, Jordan Mayanga (Wellin) 5

Michaël Picard (Bastogne) 4, Hervé Penga (Bomal) 4, Koné (Champlon) 4 ,Christophe Bertels (Gouvy) 4,
Olivier Remacle (La Roche) 4, Nicolas Prévot (La Roche) 4, Jean-Baptiste Marion (Marloie) 4,Romain Leboutte (Marloie) 4, Anthony Soyer (Oppagne) 4, Vincent Jooris (Rossignol) 4, Jérôme Fautré (Vaux-Noville) 4, Morgan Lejaxhe (Wellin) 4

Christophe Gonze (Bomal) 3, Kévin Marchal (Bomal) 3, Jérémy Dominique (Champlon) 3, Jérémy Rode (La Roche) 3, Dylan Remy (La Roche) 3, Jonathan Dewalque (La Roche) 3, Gillard (Meix-devant-Virton) 3, Maxime Gouman (Messancy) 3, Cédric Frisch (Messancy) 3, Robin André (Montleban) 3, Constantin Zervakis (Mormont) 3,  Julien Fries (Rossignol) 3,  Aurélien Douret (Saint-Léger) 3, Steve Lalloyer (Sart) 3,
Thibault Zune (Vaux-Noville) 3, Pierre Tribolet (Vaux-Noville) 3

Schroeder Gilles 2
Lefebvre Samuel 2
Heligers Kevin 2
Benassy Baptiste 1
Matz Christophe 1
Lejaxhe Arnaud 1 

lundi 21 octobre 2013

Le dessin de Lesley après la Victoire à Marloie

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

La réaction de Gaëtan Dave après la victoire 0-1 contre Marloie

Dans le vestiaire adverse, le message est résolument plus positif. «C’est un retour gagnant pour moi à Marloie, savoure Gaëtan Dave, l’entraîneur wellinois. Nous sommes récompensés de notre travail et bravo à mes petits gars. Je ne retire que du positif de cette prestation, mais ne nous emballons pas, il reste encore 19 matchs dont un fameux triptyque Meix-Mormont-La Roche. Le neuf sur neuf est possible mais ce ne sera pas facile (rires) .»

Sources : lavenir.net

samedi 19 octobre 2013

La réaction de Sam Lefèbvre après la victoire contre Marloie

"Ce fut un match disputé, sur un bon rythme. Dès le début du match, nous avons pris les choses en main... Une bonne mentalité et du bon jeu. On a eu quelques occasions que l'on a pas conclues.On aurait du prendre l'avance plusieurs fois et finalement ce sont eux qui nous ont offert la victoire. A mon sens, au niveau de l'organisation et du jeu proposé, c'était un de nos matchs les plus aboutis. Sébastien Libert a fait un bon match. Une seule boulette qui aurait pu nous coûter cher... Mais heureusement
la balle va sur la latte... "

Précieux succès wellinois

Source: lavenir
J. B.

Marloie 0 -Wellin 1

MARLOIE : Delmé 7, Walhin 5, Nuttin 6, Thiange 7, Garriz-Constant 5 (46’, Marion 6), Lamote 7, Claude 5, Strumans 6, Leboutte 5, Defoin 6, Mouton 6 (71’, Lambert).

WELLIN : Libert 6, Martin 7, Mayanga 6, Heligers 6, Goffaux 5 (46’, Hayon 6), Bonmariage 6, A. Lejaxhe 7, M. Lejaxhe 6 (79’, Lefebvre), Charles 6, Talmas 5, Matz 6 (53’, Benassy 6).

Arbitre : J. Trodoux, 7. Bonne prestation.

Assistance : 120.

Cartes jaunes : Garriz-Constant, Goffaux.

Note du match : 5

58’, Libert se troue sur son dégagement. Marion intercepte et tire sur la latte.

75’, tir de Mayanga sur le poteau.

87’, centre rentrant d’Heligers et Walhin dévie dans son but (0-1).

Hormis l’une ou l’autre action de Wellin, la première période a été des plus soporifiques. Marloie sera plus incisif par la suite, mais sans résultat. Pire, à trois minutes du terme, Walhin, qui a sauvé un but tout fait, trompe son gardien.

vendredi 18 octobre 2013

Wellin crée l’exploit à Marloie grâce à un but de .... Marloie !

En match avancé de la onzième journée, Wellin est allé décrocher trois points sur le terrain de Marloie vendredi soir.

Les hommes de Gaëtan Dave se sont imposés à trois minutes de la fin du match grâce à un but contre son camp du jeune Walhin. Ce dernier avait déjà sauvé un ballon chaud sur sa ligne quelques minutes auparavant. Peu d'occasions pendant les nonante minutes, si ce n'est un tir sur le cadre de Marion pour Marloie et de Mayanga pour Wellin.

source : l'avenir.net

Marloie - Wellin c'est ce soir à 20h30

jeudi 17 octobre 2013

Dave :«J’ai toujours la lettre de Guy Hérion»





Wellin reste sur cinq matches sans victoire.Avec Marloie, Meix, Mormont et La Roche au menu des quatre prochains week-ends, les supporteurs des Jaune et Bleu ont peut-être du souci à se faire. Marloie - Wellin, c'est vendredi 20h30.
Gaëtan Dave, vous dormez moins bien aujourd’hui qu’il y a un mois, non?
Alors là, pas du tout. Les poules auront des dents le jour où je me tracasserai pour du football. Puis même si les résultats ne sont pas folichons depuis un mois, je n’ai pas grand-chose à reprocher à mes joueurs. Contre Bomal et Champlon, on perd d’un but, avec à chaque fois des décisions arbitrales défavorables. Bastogne, lui, allait bien finir par se réveiller. Malheureusement, ce fut contre nous. Le Léo nous plante deux buts venus d’ailleurs, tandis que Mayanga en rate cinq devant le but adverse.?Je crois qu’on s’est procuré plus d’occasions que notre adversaire dans neuf de nos dix premiers matches.

Demain soir, vous retournez à Marloie. Ce ne sera pas un match comme un autre, si?
Il revêt une saveur spéciale dès lors que Marloie est le club où j’ai séjourné le plus longtemps. Six ou sept ans, je crois.

Quel souvenir gardez-vous de votre passage là-bas?
À Marloie, avec Pol Leemans à la barre, on n’avait pas une grande équipe. Du coup, discipline et combativité étaient les maîtres mots.

Et au moindre écart, le président descendait dans le vestiaire?
(rires). Quand Guy Hérion était énervé, mieux valait ne pas lui répondre, c’est clair. On entendait d’ailleurs les mouches voler, dès l’instant où il franchissait la porte du vestiaire. Mais Guy, je l’ai toujours apprécié. Parce qu’il est très dur, c’est vrai, mais il est juste. Puis, lorsqu’il se met en colère, ça redescend aussi vite que ça ne monte. Personnellement, je me souviendrai toujours d’une lettre de félicitations qu’il m’a écrite lorsque j’ai quitté Marloie, alors en P2, pour Ciney, qui évoluait en P1. D’ailleurs, je l’ai toujours. Jamais il ne retiendra un joueur qui a l’occasion de progresser.


Retrouvez l'interview complète dans l'Avenir Luxembourg de ce 18 octobre.

lundi 14 octobre 2013

Papy Matson fait de la résistance ! - les petits dessins de Lesley

Le résumé de Wellin - Montleban 2-2

WELLIN: Pisvin 6, Mayanga 5 (61’, Joosens), Bonmariage 6, Charles 5, B. Talmas 7, Benassy 5 (53’, Matz 6), A. Lejaxhe 6, M. Lejaxhe 6 (73’, Lefevbre), Heligers 6, Goffaux 6, Martin 7.

MONTLEBAN : Crahay 6, André 5, Kanden 5, C.Minet 6, Tack 6, Caprasse 6, Haesen 6, Doucene 8, Reis 6 (69’, Dupont), Lamarche 6 (83’, A. Minet), Ghafghaf 6.

Arbitre: A.Pascucci 7. Bonne prestation, mais ne suit pas toujours ses assistants.

Buts: Mayanga (5’, 1-0), Doucene (12’, 1-1; 24’, 1-2), Matz (86’, 2-2).

Cartons jaunes: Goffaux, A. Minet.

Assistance: 50.

Note du match: 5.

5’, André accroche Mayanga dans le rectangle. Ce dernier se fait justice en prenant Crahay à contre-pied (1-0).

12’, joli mouvement entre Doucene et Ghafghaf. La frappe du premier cité ne laisse aucune chance à Pisvin (1-1).

24’, Doucene est au coup franc. Sa frappe, plein axe, surprend Pisvin, pas tout blanc sur ce coup-là (1-2).

86’, Matz a le temps de contrôler et de se retourner. Sa frappe lobée trompe Crahay (2-2).
Samedi soir, Wellin est passé tout près de connaître une troisième défaite de rang à la maison. Heureusement pour les joueurs de Gaëtan Dave, Christophe Matz est passé par là. « Les dégâts sont limités, commente le mentor wellinois. Même si nous sommes parvenus à prendre les devants très rapidement, notre adversaire a livré une première demi-heure plus qu’excellente. Ils avaient plus de volonté, plus de vitesse que nous. Et en plus, quand tu offres des buts,cela complique encore la tâche.»

Si en première période, Wellin n’a pas existé, la seconde partie du match aura été un peu meilleure pour les visités. «Montleban n’a pas continué sur le même rythme, poursuit Gaëtan Dave. Au vu de cette deuxième période, je pense que le nul est mérité. Les blessures de Nissenne, Hayon et Schroeder? Oui, cela fait beaucoup. Mais je peux compter sur des joueurs à côté. Les blessures, cela fait partie du football. Les remplaçants doivent montrer ce qu’ils valent. Et à leur retour, les autres devront se battre pour retrouver une place.»
En attendant, Wellin stagne quelque peu. Et la suite du calendrier n’est pas piquée des vers. Marloie, Meix, Mormont et La Roche sont en effet au programme. «Ce sera difficile, admet Gaëtan Dave. Déjà vendredi à Marloie, il faudra être appliqué. Il faut en tout cas arrêter de se mettre en difficulté.»

Dans les rangs de Montleban, la déception était présente. Mais Marc Generet, invaincu depuis qu’il a pris la succession de Vermeesch, voulait avant tout retenir le positif. «Je n’oublie pas où nous étions après les cinq premières rencontres, glisse l’intéressé. Ici, j’ai vu une équipe qui proposait du beau football et je remarque que mes joueurs ont encore une jolie marge de progression. Pour le prochain match, je vais récupérer deux blessés et deux suspendus. Je suis persuadé que nous pouvons embêter pas mal de monde. Les joueurs sont abattus, mais le potentiel est là. J’ai compté cinq grosses occasions de but, en plus de nos deux réalisations. Mais à partir d’un moment, quand on ne concrétise pas, l’adversaire en profite.»

samedi 12 octobre 2013

Wellin fait match nul 2-2 contre Montleban, grâce à une volée lobée des 20 mètre de Matson !!!!

Objectif 15 buts pour Mayanga


Source: lavenir

Wellin-Montleban ce Samedi  20 h



Jordan Mayanga est toujours prêt à flinguer.


Après avoir enchaîné une série de résultats négatifs, Wellin a stoppé l’hémorragie en ramenant un point dimanche dernier de son déplacement à Saint-Léger. «Il était temps de prendre à nouveau des unités, indique Jordan Mayanga. Ce soir, nous recevons Montleban. À la maison, contre un concurrent direct, nous devons prendre les trois points. Il va falloir se battre, il s’agit d’une équipe qui joue au football, mais la victoire est indispensable. Parce qu’ensuite, nous allons affronter de grosses équipes comme Meix, Mormont ou La Roche.»

Déjà très important l’an dernier en P2, l’ancien joueur de Bièvre a encore pris une dimension supplémentaire cette saison au sein de l’effectif wellinois. Bourré de qualité, Jordan Mayanga commence à se faire connaître dans le Luxembourg. «Au début de saison, j’avais un peu plus d’espace,avoue-t-il. Depuis quelques matches, j’ai droit à un marquage plus strict. Ce qui peut profiter à mes équipiers. De mon côté, je dois me débrouiller pour prendre le dessus sur mes opposants.»

Auteur de quatre buts depuis le début de la saison, le Wellinois ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. «J’aimerais bien marquer une vingtaine de buts, comme l’an dernier,commente l’intéressé. Maintenant, si j’arrive déjà à secouer les ficelles à quinze reprises, je serai content.»

À terme, Jordan Mayanga l’avoue, il aimerait retourner en Promotion, un échelon qu’il a connu jadis avec Bièvre. «Mais j’ai encore du temps devant moi, je vais seulement fêter mes 22 ans le mois prochain, sourit Jordan Mayanga. Je vais d’abord essayer de réaliser une bonne saison avant de penser à cela.»

L. M.

lundi 7 octobre 2013

Nouveau sur le site de l'E.S. Wellin : Les dessins de Lesley

À chacun sa mi-temps Saint-Léger - Wellin 1-1


Source: lavenir
Mathieu GOLINVAUX



Alors qu’il s’était montré efficace jusque-là, Pisvin n’a rien pu faire sur l’envoi de Nicolas en début de seconde mi-temps.
SAINT-LEGER : Pechon 7, Resibois 5, Jé. Vacant 5 (46’, Hutlet 6), Koenig 6 (65’, Muller), M. Leyder 5, Douret 6, Nicolas 6, Agostini 5 (46’, Salvador 6), Feltesse 6, Marthe 5, M’Zioi 6.

WELLIN : Pisvin 7, Goffaux 6, Benassy 6 (70’, Joossens), A. Lejaxhe 6, M. Lejaxhe 5, Bonmariage 6, Charles6, Martin 6, Heligers 7, Mayanga 7, Lefevbre 5 (54’, Matz 5).

Arbitre : M. Pahaut 6,5 Il aurait pu siffler un penalty sur Resibois, pour le reste, il a livré une bonne prestation.

Cartons jaunes : Resibois, Nicolas, Heligers, Hutlet, Matz.

Assistance : 50.

Buts : Benassy (42 ‘, 0-1), Nicolas (48’, 1-1).

Note du match : 5.

42’, Mayanga déborde sur le flanc gauche et centre le long de la ligne. Benassy a suivi et est le plus prompt dans une forêt de jambes (0-1).

48’, Koening s’infiltre dans le grand rectangle, sa frappe enroulée surprend Pisvin, mais le cuir s’écrase sur le poteau, Nicolas a suivi et conclut (1-1).

Sentiments partagés dans les deux camps à l’issue de cette joute. Si le point du partage est finalement logique, à Saint-Léger comme à Wellin, on était bien conscient de ne pas avoir livré un match plein durant nonante minutes.

Les boys de Bruno Bregge cochonnent ainsi les 45 premières minutes de la partie. Bien mieux en place, Wellin domine et émerge logiquement, mais les Jaunes du Nord oublient de tuer le match avant de rentrer aux vestiaires. «Pourtant, si le score est de 0-2, voir même 0-3 à la pause, je pense que Saint-Léger n’a rien à dire, enrage Kévin Heligers. Nous étions vraiment supérieurs. C’est dommage.»

On ne sait ce qu’il s’est dit à la pause dans le vestiaire des Canaris du Sud. «Les murs ont un peu tremblé», confirment les joueurs de Saint-Léger.

Dans les faits, le coup de gueule de Bruno Bregge ne tarde pas à trouver écho. Le ballon est à peine remis en jeu que Nicolas profite du travail de Koenig pour remettre les deux équipes à égalité. «Ce but nous a vraiment coupé les jambes», reprend le médian de Wellin.

La seconde mi-temps sera en effet à l’avantage des Léodégariens, mais à l’image d’un Resibois qui ne parvient pas à inscrire sa première rose de la saison, comme Wellin en première mi-temps, les visités ne trouveront jamais la solution pour planter une deuxième banderille .

«Au vu de la première mi-temps, je pense qu’il s’agit d’un bon point, estime Aurélien Douret. Nous n’étions vraiment pas dedans. Le tir a été rectifié après la pause et ce point nous permet de rester dans le positif.»