jeudi 27 février 2014

Des nouvelles des blessés

Deux incertains F. Martin est out. J. Mayanga et M. Goffaux aussi. «Mais j’espère les voir tous les deux ce soir, glisse Gaëtan Dave. Pour voir un peu ce que cela donne.» C. Matz (nuque) et K. Héligers (chevilles) sont incertains.

samedi 8 février 2014

jeudi 6 février 2014

Wellin - Champlon ce samedi soir à 20 H 00


Dave poursuivra à Wellin




Gaëtan Dave sera toujours l'entraîneur de Wellin la saison prochaine. Il repartira donc pour une troisième saison à la tête des wellinois.

«Au niveau des joueurs, j'ai déjà vu quatorze joueurs sur les vingt-deux, précise Cédric Davreux. A l'heure actuelle, personne ne m'a encore dit qu'il partait. J'attends de rencontrer tout le monde avant de donner des noms.»

lundi 3 février 2014

Des Wellinois dans le 11 du week-end


Bomal perd ses premiers points à domicile !

Source: lavenir
Xavier DERENNE

Mayanga, blessé, n’a pu jouer qu’une dizaine de minutes.

BOMAL: Creppe 7, Godfroid 6, Lebe 6, Gonze 5, Prieto 5 (70’, Pirlot), Bodson 5, Schuilen 7, Gerembaya 6, Polet 6, Rasquin 5 (63’, Ponzo), Marchal 7.

WELLIN: Pisvin 6, Bonmariage 7, Nissenne 7, Schroeder 7, Joosens 5 (50’, Mayanga (61’, Benassy), Hayon 6, M. Lejaxhe 7, Talmas 6, A. Lejaxhe 6, Heligers 5, Matz 5 (75’, Dubois).

Arbitre: Antoine Urbain 7. Pour son baptême du feu en P1, le jeune homme a réalisé un sans faute du début à la fin. Bien assisté par messieurs Collignon et Vanrosse.

Buts: Schuilen (pen. 35’, 1-0); M. Lejaxhe (79’, 1-1).

Cartes jaunes: Marchal, Creppe, Talmas et Schroeder.

Assistance: 40.

Note du match: 6.

35’, longue ouverture de Schuilen pour Godfroid qui se fait accrocher par Joosens dans le rectangle. Schuilen convertit en force (1-0).

57’, Polet se présente seul face à Pisvin, le dribble mais son envoi est repoussé sur la ligne par Bonmariage.

79’, quelques secondes après avoir loupé une grosse occasion, Morgan Lejaxhe profite d’une déviation de Dubois pour ajuster Creppe (1-1).

Wellin est donc la première équipe de la série à ne pas revenir bredouille de son déplacement au bord de l’Aisne. Les hommes de Gaëtan Dave auraient même pu revendiquer plus au vu de la prestation plus que médiocre des Bomalois: «Je m’y attendais, peste Christophe Burnet, et ce n’est pas faute d’avoir prévenu mes joueurs. Ce match est dans la lignée de notre mois de janvier. Nos matches amicaux n’ont pas été bons.»

La rencontre, à défaut d’être d’un haut niveau technique, aura tout de même tenu en haleine jusqu’au bout la poignée de spectateurs présente au bord du terrain. Après un premier acte soporifique, les Wellinois remontent sur le terrain avec d’autres intensions: « Il n’y avait pas d’envie en première mi-temps, analyse Gaëtan Dave, j’ai demandé aux joueurs de décrocher leur caravane pour le second acte. On est parvenu à les embêter en pressant plus haut». Malgré une possession de balle à l’avantage de Wellin, Bomal aurait pu tuer le match après la pause, notamment sur des essais de Polet (57’) et Gonze (58’): «On a manqué de profondeur dans l’entrejeu, commente Christophe Burnet, mon équipe n’a rien montré. Mais malgré tout, on doit gagner ce match au vu de nos occasions. D’autant plus qu’il est rare que l’on encaisse qu’un seul but.» Toutefois, sans un très bon Julien Creppe, qui suppléait Kevin Aerts (suspendu) entre les perches, les Bomalois aurait pu tout perdre en fin de match: «Mes joueurs ont montré qu’ils étaient capables de se maintenir, glisse Gaëtan Dave, contrairement à Bomal, Wellin est obligé de bien jouer pour prendre des points. Avec un Polet dans notre équipe, on aurait marqué plus qu’un but.» Côté bomalois, c’était donc la soupe à la grimace et Christophe Burnet ne pouvait cacher sa déception: «Je suis déçu car on n’a tout simplement pas joué. Wellin était dix fois plus fort au match aller. Les absences n’expliquent pas tout, les remplaçants doivent se montrer. J’estime que mes cadres auraient bien besoin de se remettre en question.»

dimanche 2 février 2014

Wellin prends un bon point à Bomal grâce à un but de M. Lejaxhe !


Avec les défaites de Mormont et La Roche, Bomal avait l'occasion de réaliser la bonne affaire du week-end.

Malheureusement pour eux, les hommes de Christophe Burnet n'ont pas réussi à venir à bout de Wellin (1-1) et auraient même pu tout perdre si Morgan Lejaxhe avait réussi à transformer sa seconde occasion, une minute après le but égalisateur. Bomal était privé de Kevin Aerts (suspendu) et d'Eric Teumdie, malade.

samedi 1 février 2014

Dave, le scout attitré de… Bomal - l'avenir.net M. Pn.


Bomal - Wellin Dimanche à 15 h

Christophe Burnet et Gaëtan Dave ont évolué ensemble durant deux saisons, à Melreux.

C’est devenu un rituel. Chaque semaine, ou presque, Christophe Burnet passe un petiat coup de fil à Gaëtan Dave. Ou inversement. Et pour cause, le mentor de Bomal et son homologue wellinois se connaissent fort bien. Les deux hommes sont copains comme cochons, depuis qu’ils se sont côtoyés dans le vestiaire de Melreux, entre 2007 et 2009. «Gaëtan est devenu un ami, confie l’entraîneur bomalois. À l’époque, on l’appelait Monsieur Propre. Son maillot était aussi blanc après le match qu’au coup d’envoi. Je crois qu’il est impossible de se disputer avec type pareil. Même dans la difficulté, son discours restera toujours positif. Je ne suis d’ailleurs pas étonné qu’il ait embrassé une carrière de coach. C’est un excellent meneur d’hommes.»

Les deux mentors n’hésitent jamais à se partager l’un ou l’autre tuyau. «On peut même dire que Gaëtan Dave est le scout attitré de Bomal, lance Christophe Burnet.Le calendrier veut que l’on rencontre, chaque week-end, le dernier adversaire de Wellin. Autant dire que je sais qui appeler, lorsque j’ai besoin d’une petite info sur l’équipe adverse.»

Pas question toutefois pour le Bomalois de laisser trois points à son copain, en guise de remerciements. Même si celui-ci en aurait bien besoin, dans sa quête de maintien. «On s’est déjà croisé quelques fois lorsqu’il officiait à Hargimont. Il ne m’a jamais battu, glisse Christophe Burnet. Et ce n’est pas encore cette fois-ci que je lui ferai un cadeau. De toute façon, il dispose de toutes les armes nécessaires pour ennuyer mon équipe. Désormais, c’est un nouveau championnat qui commence. Les mal classés vont jouer comme des morts de faim. Devant, j’ai le sentiment que La Roche va rafler la mise. Les Rochois se retrouvent dans la même position que nous la saison dernière, lorsque nous accusions un retard de huit points sur Gouvy. On a fini par émerger. De notre côté, on a l’occasion de réaliser une juteuse opération si on réalise un six sur six face à Wellin et Rossignol. Un succès de La Roche à Meix dimanche pourrait nous permettre de faire un grand pas vers le podium final.»M. Pn.