vendredi 28 mars 2014

Fabian Hayon : « Nous n’y croyons plus » - lavenir.net

Source: lavenir
Loïc MÉNAGÉ

Ce soir : WELLIN - LA ROCHE à 20 h 30




Fabian Hayon apparaît résigné dans cette lutte pour le maintien.
Même si Wellin ne totalise que trois petites unités de retard sur le tandem composé de Marloie et Gouvy, plus grand monde ne croit encore au sauvetage dans le camp wellinois. Pourtant, tout reste encore possible pour la troupe de Gaëtan Dave. «Oui, mais nous n’y croyons plus, avoue Fabian Hayon. Attention, nous ne baissons pas les bras et nous allons jouer le coup à fond. Mais avec deux fois La Roche et Vaux-Noville, cela s’annonce très compliqué. Il faudrait tout gagner et que Marloie et Gouvy ne prennent pas de points. Avouez que ce serait quand même assez difficile. Et ce n’est pas parce que La Roche vient de s’incliner contre Sart que, subitement, cette équipe est devenue mauvaise. Il s’agit d’une des meilleures écuries de la série.»

Un 8-0 en souvenir

Et La Roche ne rappelle pas de très bons souvenirs à Wellin puisqu’un soir de septembre 2011, les Wellinois étaient rentrés chez eux avec un 8-0 dans les valises. «Je peux vous dire que certains s’en souviennent encore, sourit Fabian Hayon. Je n’ai pas du tout envie de revivre la même chose cette fois. Si nous pouvons gâcher un peu le carnaval des Rochois, nous n’allons pas nous en priver.»

Cependant, pour prendre des points, les Wellinois devront entrer directement dans le match. Pas comme contre Mormont. «Le coach nous a déjà prévenus, commente l’arrière latéral des Jaune et Bleu. Ce qui a manqué cette saison? Nous avons eu des blessés et des absents à des moments inopportuns. Nous n’avons pas été épargnés par la poisse.»

mercredi 19 mars 2014

Transferts : Deux nouvelles arrivées à Wellin : Jean-Jacques Pochet et Thomas Luis (Libin) ont signé !

Jean-jacques Pochet, Attaquant, né le 28/05/1986

Thomas Luis, Attaquant, né le 6/3/1989

Mormont champion dimanche à Wellin ?


Ce dimanche 23 mars à 15h Wellin accueille Mormont et en cas de victoire des visiteurs et de défaite de Bomal qui reçoit Meix-Dt-Virton l’actuel leader du championnat pourra fêter son sacre à Wellin !

Transerts : arrivée de Florent Pigeon et Benjamin Wigny, départ de Kevin Helligers

Benjamin Wigny (Transinne) et Florent Pigeon (Tellin) joueront à Wellin la saison prochaine. 
On enregistre aussi le départ de Kevin Helligers vers Champlon !

lundi 17 mars 2014

Ces Wellinois ne sont pas résignés - l'avenir.net

Source: lavenir
Mathieu Golinvaux




Et si les Wellinois réitéraient le coup de Montleban un an plus tard?

Meix/Virton 0 - Wellin 1

Meix: Brolet 6, K. Bitaine 5, A. Breda 7, Yemba Mahop 7, J. Georges 4, N. Georges 5, Gillard 5, Schmit 4, C. Breda 4 (62’, Herman), Tribolet 4 (46’, Thiry 6), Donnay 6 (46’, Dulieu 6).

Wellin: Pisvin 6, Dubois 6 (66’, Benassy), Joosens 5 (52’, Heligers 6), Mayanga 6, Schroeder 6, Bonmariage 5, A. Lejaxhe 5, Hayon 6, M. Lejaxhe 6 (79’, Goffaux), Talmas 6, Gillet 6.

Arbitre: D. Englebert 7,5. S’il n’a pas laissé souvent l’opportunité aux joueurs de s’exprimer, il a livré une rencontre sans la moindre anicroche.

Carte jaune: Yemba Mahop.

Carte rouge: K. Bitaine (72’, 2 CJ)

But: M. Lejaxhe (78’, 0-1).

Assistance: 70.

Note du match: 3.

72’, quasiment coup sur coup, K. Bitaine se voit brandir deux cartes jaunes et est exclu.

78’, à la suite d’un corner dégagé par la défense, B. Benassy balance le ballon dans le paquet et M. Lejaxhe saute plus que tout le monde (0-1).

84’, lancé en profondeur, T. Herman se joue de la défense et bute sur le montant.

Dans une rencontre d’un très petit niveau, le temps a parfois semblé très long autour de la pelouse du stade Briffard. Il aura fallu attendre le dernier quart d’heure pour voir enfin la rencontre s’animer quelque peu. C’est à une partie digne de P2 que les supporters des deux camps ont assisté ce dimanche.

De P2, les boys de Gaëtan Dave ne veulent pas encore en entendre parler. S’ils s’estimaient condamnés il y a sept jours, les Jaune et Bleu peuvent encore entretenir un petit espoir de maintien dans le coin de leur tête. Bastogne, Marloie, Gouvy et Rossignol battus, les Wellinois rappliquent à trois unités seulement du sauvetage. Mais avec un calendrier qui les verra accueillir Mormont, puis jouer deux fois face à la Roche, avant une dernière pige contre Vaux-Noville, ils savent qu’il faudra sans doute un petit miracle pour assurer leur salut, un peu comme Montleban un an plus tôt. «Il faudra même plus qu’un miracle, assure Gaëtan Dave. Un quinze sur quinze déjà, je reste donc convaincu que notre sort est d’ores et déjà connu malheureusement. On relance malgré tout un peu l’histoire vu les résultats en notre faveur, mais j’ai dit à mes joueurs que nous n’avions plus grand-chose à gagner, qu’il fallait la jouer cool, sans pression, sans que le bateau ne sombre complètement. Je n’accepterai d’ailleurs pas que ce soit le cas.»

Même sur la difficile pelouse méchoise, les Wellinois n’ont pas volé leur succès. Il a fallu attendre les dix dernières minutes pour voir Pisvin intervenir, alors que dans le même temps, Brolet s’y était repris plusieurs fois. « Ils ne sont pas parvenus à nous inquiéter, reprend l’entraîneur. C’est clairement un succès mérité. Meix n’a jamais réussi à passer la vitesse supérieure, à trouver la solution.» Preuve du non-match de ses ouailles, d’habitude plus bavard, Francis Angonèse refusait de commenter la rencontre des siens. «Je n’ai rien vu, ne me posez donc pas de question, rageait le cornac. J’ai pris une claque . »

Wellin continue de croire quelque peu au maintien, même si la tâche s’annonce ardue. Et face à Mormont, les Canaris préviennent déjà qu’ils ne seront pas des oiseaux pour le chat. «Mormont encore battu? Et ce sera encore le cas le week-end prochain contre nous (rires)», terminait l’entraîneur, en clin d’œil à Pol Leemans.

vendredi 14 mars 2014

Le calendrier de la fin de saison - Footlux.be

ÉQUIPES PREMIÈRES DIVISIONS P1 et P2:
Avec une seule contrainte en P1 : TOUR FINAL DE P1.
En effet, à la date du 15 mai 2014 nous devrons communiquer le nom de notre participant au tour final national d’accès aux PROMOTIONS.

Comme nous ne connaîtrons le nom de ce qualifié qu’à l’issue du tour final Provincial qui opposera le deuxième du classement général aux 3 vainqueurs des tranches en deux journées fixées OBLIGATOIREMENT avant le 15 mai 2014 (règlement du Tour Final P1 vers PROM en page 26 et 27 du calendrier provincial), nous ne pourrons dépasser cette date pour refixer les matches remis de P1.

Dates du Tour Final de P1 vers PROMOTIONS :Journée 1 : 27/04/2014
Journée 2 : 04/05/2014

Dates du Tour Final éventuel des 12ème de P2 :Journée 1 : 27/04/2014
Journée 2 : 01/05/2014
Journée 3 : 04/05/2014

Actuellement donc pour les P1 et P2 :
la journée du :
10 novembre 2013 est reprogrammée au dimanche 30 mars 2014.
30 mars 2014 est décalée au 06 avril 2014
06 avril 2014 est décalée au 13 avril 2014

Matches Remis isolément fixés au :Mercredi 02/04/2014 à 18H30 ou 20H si éclairage.

jeudi 13 mars 2014

Le CP relookera jeudi la fin du championnat - l'avenir.net

Source: lavenir

Celui-ci se clôturera le 27 avril. Lors de sa réunion de ce jeudi soir, le CP devrait se pencher sur le programme de fin de saison.

Il planchera à la fois sur les dates du tableau final de la coupe provinciale, mais aussi sur les dernières journées de championnat pour les équipes premières.

Situation actuelle
Si l’on observe le programme tel que? défini actuellement, le championnat, en tout cas pour les P1 et P2, doit se terminer le 13 avril. Initialement, la dernière journée était fixée au 6 avril. Rappelons que cet hiver, le CP n’a dû décréter qu’une seule remise, à savoir la journée prévue le 10 novembre et reportée en date du 30 mars.

Les changements proposés
La situation actuelle comporte un gros inconvénient, à savoir que les adversaires du 30 mars – Bomal et Mormont par exemple – se retrouveront à peine une semaine plus tard, le 6 avril. Ce jeudi soir, le CP devrait avaliser les modifications suivantes.

1. Les deux dernières journées sont reportées de la manière suivante : la journée du 6 avril passe au 13 avril ; celle du 13 avril au 27 avril.

2. Le week-end du 6 avril sera occupé par des remises isolées.

3. Aucun match n’est programmé lors du week-end pascal (20 avril).

De la sorte, quinze jours sépareront les retrouvailles entre mêmes adversaires. Et si aucune remise ne doit plus intervenir d’ici l’arrivée, le CP dispose largement du temps suffisant pour organiser le tour final et désigner notre représentant au tour final interprovincial.

Dans la foulée, ce soir, le CP fixera aussi l’agenda des derniers tours de la coupe provinciale (quarts, demis et finale).

lundi 10 mars 2014

VIDÉO : Résumé de la défaite de Wellin - Marloie - TVLUX

 RÉSUMÉ DE LA RENCONTRE


WEB BONUS NICOLAS BONMARIAGE




Wellin - Marloie 1-2

WELLIN: Pisvin 6, Nissenne (12’, Dubois 6), Joosens 6 (46’, Mayanga 7), Schroeder 7, Dave 6, Bonmariage 6, A. Lejaxhe 6, Hayon 7, M. Lejaxhe 6, Talmas 7, Matz 5 (60’, Lefebvre).

MARLOIE: Delmé 6, Walhin 6, Thiange 7, Mohammed Taofik 6, Marion 5 (69’, Garritz-Constant), Strumans 6 (75’, B. Mustafaj), Leboutte 7, Collard 6, Defoin 7, Mouton 5, Peeters 6.

Arbitre: M. Henrard, 6. Bon match, mais dommage cette accumulation de cartons.

Cartes jaunes: Pisvin, Hayon, Thiange, Bonmariage, Matz, Marion, Lefebvre, Strumans.

Buts: Leboutte (38’, 0-1); Mayanga (67’, 1-1), Tihange (90’, 1-2).

Assistance: 120.

Note du match: 7.

38’, sur un service de Taofik, Leboutte se retrouve face à Pisvin et ne rate pas l’aubaine (0-1).

67’, Talmas s’échappe sur la droite et trouve Mayanga pour le but égalisateur (1-1).

90’,Thiange s’impose de la tête sur corner (1-2).

mercredi 5 mars 2014

MONTLEBAN 0 – WELLIN 5 - La vieille arme secrète wellinoise

Source: lavenir
Interview : Mathieu GOLINVAUX


Vu le calendrier des Wellinois, Gaëtan Dave reste réaliste quand aux chances de maintien.

WELLIN - Après plus de trois mois de disette, Wellin a regoûté à la victoire. Pour l’occasion, Gaëtan Dave n’a pas eu d’autre solution que de s’aligner.

Gaëtan Dave, vous êtes l’arme secrète des Wellinois en cette fin de saison ?
Pas du tout, ou alors une vieille arme secrète (rires). C’est un concours de circonstances. Nicolas Bonmariage a ressenti une grosse douleur et j’ai préféré ne pas prendre de risque. Je ne voulais pas perdre encore un joueur pour la fin de saison.

Comptez-vous encore faire appel à vos services d’ici la fin de saison ?
Je ne sais pas si je ferais encore appel à moi-même (rires), mais si je n’ai pas le choix, pourquoi pas.

Notre journaliste vous a attribué la note de 7 et vous, comment jugez-vous votre prestation ?
Cela s’est plutôt bien passé, enfin comme pour quelqu’un qui n’a plus joué depuis six, sept mois et qui approche des 38 ans, même si je continue à m’entraîner avec le groupe. Je manque évidemment de rythme, mais au niveau de la vision du jeu et du placement, c’était correct.

Alors qu’il y a une semaine vous étiez quasiment descendant assuré, vous avez ce dimanche reparlé de maintien, qu’est-ce qui a changé en sept jours à Wellin ?

Il faut rester logique et ne pas se voiler la face, si battre Marloie est de l’ordre du faisable, la suite de notre calendrier est plus que compliqué (NDLR : deux fois La Roche, Meix, Mormont et Vaux). J’espère que Mormont sera champion d’ici là et que les autres auront la tête au tour final. On ne va de toute façon pas se mettre trop de pression. On va tout faire pour gagner et on fera les comptes après.

Le match face à Marloie, votre ancien club, c’est une rencontre à 12 points ?
Cela s’annonce très chaud. J’ai tout de même joué six, sept ans là-bas, ce sera très spécial. Les deux équipes doivent prendre des points et auront la pression. Cela s’annonce tendu, mais ce sera agréable. J’espère que l’arbitrage sera à la hauteur de l’enjeu. J’aurais préféré les rencontrer avec 15 ou 20 points de plus, mais le contexte n’est pas mal non plus. Cela fait partie du jeu. Il y aura du suspense.

Vous n’avez plus gagné un match à domicile depuis la deuxième journée, votre stade est-il maudit ?
Nous allons essayer de renverser la vapeur dès ce week-end. Je ne sais pas comment l’expliquer.

Ce week-end, c’est Wellin qui était costaud ou Montleban trop faible ?
Je pense que nous avons eu un Wellin bien organisé. Montleban a manqué de réalisme.

1-7 à Vaux-Noville, 0-5 au Classin, quand vous gagnez, vous n’y allez pas par le dos de la cuillère…

J’ai entendu mes joueurs en parler, dire qu’on aurait mieux fait de gagner sept fois 1-0, mais c’est Wellin. C’est tout ou rien. J’espère que ce sera tout ce vendredi pour lancer le carnaval en beauté.¦

lundi 3 mars 2014

Le dessin de Lesley


Wellin maintient l’espoir

Source: lavenir
Jérôme CHRISTOPHE


Le résultat qu’il fallait à Gaëtan Dave avant de recevoir Marloie

Montleban - Wellin 0-5

MONTLEBAN: Generet 5, André 5 (46’, Cavallaro 5), Choffray 4, Doucene 4, Caprasse 6, Tack 5, Ghafghaf 5, Dupont 4, Minet 5, Labidi 4, Lamarche 5.

WELLIN: Pisvin 6, Nissenne 6, Joosens 6 (58’, Mayanga 5), Schroeder 7, Dave 7, Lefebvre 6 (60’, Bonmariage 6), A. Lejaxhe 7, Hayon 6, M. Lejaxhe 6, Talmas 6, Matz 6 (70’, Dubois)
Arbitre: Joel Trodoux 7: une bonne prestation d’ensemble pour le trio arbitral.

Cartes jaunes: Hayon, Choffray.

Assistance: 25.

Note du match: 4.

35’, Gilles Schroeder donne l’avance à Wellin sur une passe de Matz (0-1).
50’, sur un très bon centre de Joosens, Arnaud Lejaxhe place, de la tête, hors de portée de Generet (0-2).
53’, Schroeder déborde et sert Matz, qui ne loupe pas l’occasion (0-3).
61’, Marvin Lamarche voit son essai renvoyé par le poteau.

78’, avec un peu de chance, Dubois lobe Generet et augmente l’avantage des visiteurs (0-4).
85’, Hayon transforme un penalty, à la suite d’une intervention fautive de Caprasse (0-5).
Devant une assistance qui décline avec les semaines qui passent, Montleban a subi une nouvelle défaite dimanche face à Wellin.

Le début de la rencontre n’était pourtant pas dénué d’envie dans les rangs locaux. Mais l’envie, seule, ne suffit pas toujours et peu à peu, les travers habituels des sociétaires du Classin sont remontés à la surface.

Un manque de cohésion, d’entente, un festival de mauvaises passes et de mauvais choix tactiques, des tentatives avortées, une défense qui prendra l’eau de toute part, à peine deux remplaçants sur le banc… Tout profit pour les visiteurs, qui trouveront l’ouverture via un Schroeder très en verve.

Au sortir des vestiaires, les Wellinois tueront vite tout suspense face à un adversaire toujours plus blême et brouillon. Les cinq buteurs différents sont encore une preuve (s’il en fallait une) des faiblesses défensives de Montleban. Et hormis les quelques beaux débordements et quelques passes tranchantes de Caprasse sur le flanc, il n’y avait décidément rien à retenir de ce Montleban-là.

«Ce n’est plus du football, c’est du cirque», commentait d’ailleurs Pascal Lebrun après les débats. Très énervé par l’attitude des joueurs toute la semaine, plus que par le match en lui-même, le mentor précisera: «Avant le match, Kévin Reis m’a appelé pour m’annoncer qu’il arrêtait. La semaine, il n’y a personne aux entraînements, les joueurs ne s’entendent pas du tout et on va finir par se disputer! Je ne donnerai pas entraînement mardi!»

Quel contraste avec la réaction de Gaetan Dave, dans l’autre camp: « Je suis très heureux de ramener trois points! Nous sommes restés organisés et cela a payé. Nous devons poursuivre la route du maintien en allant chercher un bon résultat la semaine prochaine contre Marloie. »

À huit pour deux places !

Ce Longlier fait malheureusement penser à la formation d’Habay-la-Vieille quand celle-ci a accumulé les déboires lors de sa seconde année en Promotion.

Avec un minimum de réussite, les Longolards occuperaient aujourd’hui une place bien tranquille au sein du peloton.

Là, au contraire, ils sentent de plus en plus le vent les pousser vers la sortie de nationale.

Voilà qui n’arrange nullement les affaires de bon nombre d’équipes de première provinciale. Retirez les cinq équipes de tête, soit le futur champion mormontois, et probablement les quatre mousquetaires qui vont en découdre pour le tour final, tous les autres, y compris Oppagne et Vaux-Noville ne sont pas encore rassurés.

Ce duo ne possède en effet que six unités de mieux que Marloie, actuel premier relégué.

Dans pareil contexte, toute victoire arrachée d’ici la ligne vaudra son pesant d’or. Messancy et Bastogne le savent, eux qui ont parfaitement tiré profit de l’infériorité numérique de leurs invités du jour. Wellin aussi retrouve des couleurs. Les hommes de Gaëtan Dave s’imposent largement à Montleban où rien ne va plus. À tel point que Pascal Lebrun ne voit plus l’utilité d’organiser un entraînement ce mardi. Mathématiquement, le sort de Montleban pourrait d’ailleurs être scellé dès le prochain week-end.

Paradoxalement si les gars du Classin venaient à s’imposer à Bomal et que Mormont l’emporte à Gouvy, eh bien, les pensionnaires de La Forge seraient sacrés dès… dimanche. Mais qui aurait imaginé voici quelques semaines à peine que Gouvy et Marloie seraient aujourd’hui dans une position aussi délicate?

dimanche 2 mars 2014

Les Wellinois gagnent à Montleban sur un score de forfait et reviennent à 3 points de Gouvy et Marloie

Montleban - Wellin 0-5

(35' Schroeder 0-1, 50' A.Lejaxhe 0-2, 52' Matz 0-3, 78' Dubois 0-4, 85' Hayon 0-5)

Rossignol - Vaux-Noville 1-1
Bastogne - Champlon 2-0
Marloie - Sart 0-0
Messancy - La Roche 4-0
Meix-dvt-Virton - Gouvy 2-1
St-Léger - Bomal 0-3
Montleban - Wellin 0-5
Mormont - Oppagne 2-0

1 RRC Mormont  61
2 Bomal RFC 49
3 ROC La Roche 46
4 ROC Meix-dt-Virton 44
5 RES Champlon 39
6 RAFC Oppagne 34
7 RES Vaux-Noville 34
8 RFC Messancy  31
9 RE Rossignol 31
10 RLC Bastogne 30
11 R Marloie 28
12 RUS Gouvy 28
13 ES Wellin 25
14 URSL Saint-Léger 21
15 RUS Sart 20
16 FC Montleban 13