lundi 30 mars 2015

Wellin sacré le lundi de Pâques ? SOURCES : M. Pn. - L'Avenir

SOURCES : M. Pn. - L'Avenir

Paliseul 1 – Wellin 2

Les victoires du leader sont de plus en plus étriquées, mais cela n’empêche pas les Wellinois de se rapprocher encore un peu plus du titre. Les hommes de Gaëtan Dave, qui ne devraient éprouver aucune peine à vaincre Bure samedi, pourraient être sacrés dès le lundi de Pâques. Ils seront champions à Sibret s’ils réalisent un six sur six, à condition que Poupehan perde des points soit à Saint-Pierre, samedi, soit à Libin, lundi.

Hier, à Paliseul, les Wellinois ont émergé sur le fil, grâce à une tête de Hayon (1-2). Les deux équipes s’étaient neutralisées au premier acte, Mahin ayant répondu au superbe coup franc de Martin (0-1; 1-1).



Ochamps 4 – Neuvillers 1

Philippe Jacques, T1 de Neuvillers et futur coach d’Ochamps, a-t-il séquestré son équipe dans le vestiaire, au moment de reprendre la seconde période, pour faciliter la mission de ses futurs joueurs? Le scénario pourrait le laisser penser: Ochamps a planté trois roses dans les cinq minutes de reprise, par Zévenne (2) et M. Perreaux (3-0). Il n’en fallait pas plus pour mettre les Canaris sur le velours. La réduction du score signée François Ledent (3-1) et la montée au jeu de Robin Rausch dans la dernière demi-heure n’y changeront rien. Que du contraire, puisque Nicolas Zévenne s’offrira le triplé dans les arrêts de jeu (4-1). «On a oublié de jouer cinq minutes et ça a suffi à Ochamps pour tuer le match, se désole Philippe Jacques. Au premier acte, on a fait jeu égal. Léonard, Meyer et Bartholomé auraient même pu ouvrir la marque.»

Martelange 2 – Libin 5

Libin a mis fin à cinq mois de disette à l’extérieur, ce dimanche. Face à des Ardoisiers à nouveau très déforcés (seulement treize joueurs sur la feuille), les hommes de Rudy Yans ont plié le débat dès le premier acte. En première période, Collignon, Lodriguez et Defoin crucifieront coup sur coup un Éric Maury qui mérite, sans conteste, la médaille du courage. En l’absence de gardien, l’aîné du vestiaire de Martelange (53 ans), pourtant blessé, a accepté d’enfiler les gants. Le Français, qui a fait ce qu’il a pu sur une seule jambe, mérite assurément un grand coup de chapeau.

Après le repos, le jeune Poncin, au terme d’un slalom dans la défense libinoise, pensera relancer l’intérêt de la rencontre (1-3). Il n’en sera rien puisque dans la foulée, Lodriguez et Collignon s’offriront tous deux le doublé pour tuer les derniers espoirs des Ardoisiers (1-5). En fin de match, Arthur Hausman atténuera la note dans l’indifférence générale, en convertissant en deux temps un penalty d’abord repoussé par Golinvaux (2-5).

Saint-Pierre 4 – Bure 1
Petit événement, hier, à Sberchamps. Bure, par l’entremise de Jimmy Colson, a inscrit son premier but de la saison en déplacement. Un «exploit» qui n’a toutefois servi à rien: Saint-Pierre, qui menait déjà 2-0 à la pause grâce à Plainchamp et Kandemir, a enfoncé le clou dans la dernière demi-heure, via K. Isoupov et Arnould (4-1). «On a raté une kyrielle d’occasions,glisse Alain Scius, le vice-président pierrot. La mauvaise nouvelle de l’après-midi, c’est la blessure d’Arthour Isoupov. Il souffre d’une grosse entorse du genou. Sa saison est certainement terminée.»

Bouillon 1 – Sibret 1

David Denis est sorti de sa tanière dans les dernières secondes ce dimanche, pour permettre à Bouillon d’arracher un point face à Sibret (1-1). Les Sibretois avaient pris les devants en début de seconde période, grâce à Tom Roland (0-1).

Tellin 1 – Grandvoir 0

Ce dimanche, avant la rencontre, le comité de Tellin a annoncé aux joueurs que le club n’alignerait plus d’équipe fanion la saison prochaine (voir ci-contre). Une annonce qui a provoqué un beau sursaut d’orgueil dans le chef des Rossoneri. En dominant Grandvoir, ceux-ci ont cédé leur fauteuil de descendant aux Cerfs. Autrement dit, si le championnat s’arrêtait aujourd’hui, Tellin serait sauvé sportivement.

Le but de la victoire est signé Luc Charlier, lequel a fait parler son coup de patte à un quart d’heure du terme, sur un coup franc dès 25 m (1-0). «Chapeau à mes joueurs, savoure Patrick Charles, le coach tellinois. Alors qu’ils auraient pu baisser les bras et rendre les armes, ils se sont, au contraire, retroussé les manches.»

Notons que les deux équipes ont terminé la partie à dix. Dylan Moureaux, du côté de Tellin, et Sylvain Thiry, en face, ont tous deux été renvoyés au vestiaire en début de deuxième période (rouges directes).

Bercheux 3 – Poupehan 0

Une fois n’est pas coutume, Adel Meddah a fait preuve de maladresse. Dès la deuxième minute, à la suite d’une faute de Fabian Jacob dans la surface, le numéro 10 poupinot manquait la conversion d’un penalty, envoyant le ballon sur la transversale du but. Déjà le tournant du match.

Car sur une pelouse qui s’est rapidement transformée en circuit de motocross, les Bercheutois ont fait parler leur physique pour émerger. Blaise, sur coup franc, permettait aux Verts de rentrer au vestiaire avec un but d’avance, à la pause (1-0). Dans le dernier quart d’heure, Toussaint et Putman tueront le suspense (3-0).

Les Poupinots boiront le calice jusqu’à la lie puisque, dans les arrêts de jeu, Christophe Szwed croquera sa deuxième biscotte de l’après-midi. Il sera suspendu pour le déplacement à Saint-Pierre. «Pas un terrain pour nous, peste le président poupinot Alex Debune. Impossible de jouer au football sur une telle surface. On n’a pas des combattants. Les Bercheutois en voulaient plus, ils méritent leur victoire.»

«Nos joueurs se sont vidé les tripes, se félicite, de l’autre côté, un Alain Lecomte comblé. Les Poupinots, eux, ont beaucoup discuté. Le coup franc qui amène notre premier but résulte d’ailleurs d’une rouspétance d’un joueur visiteur.»

dimanche 29 mars 2015

Wellin gagne sous la pluie, Poupehan prend l'eau

Nouvelle Victoire de Jaunes et Bleus 1-2 à Paliseul dans la boue et sous une pluie abondante ! 
Buts et Florent Martin et Fabian Hayon


Poupehan est défait à Bercheux 3-0, Ochamps et Libin gagnent


Ochamps - Neuvillers 4-1
Martelange - Libin 2-5
Bouillon - Sibret 1-1
Tellin - Grandvoir 1-0
Paliseul - Wellin 1-2
St-Pierre - Bure 4-1
Bercheux - Poupehan 3-0


Ce dimanche à 15 h Paliseul - Wellin

Ochamps - Neuvillers 4-1
Martelange - Libin 
Bouillon - Sibret 
Tellin - Grandvoir
(9ème - 20pts ) Paliseul - Wellin (1er - 51pts ) 
St-Pierre - Bure 
Bercheux - Poupehan 


lundi 23 mars 2015

Arnaud Lejaxhe : «Saint-Pierre n’aurait peut-être pas volé le partage, mais... - lavenir.net

SOURCES :  lavenir.net

Wellin 2 – Saint-Pierre 1

Le leader n’avait plus été inquiété de la sorte sur son terrain depuis la deuxième journée et un succès étriqué (2-1) face à Sibret.

Samedi soir, Saint-Pierre a confirmé son statut de révélation de la saison, en poussant les Wellinois dans leurs derniers retranchements. Ces derniers doivent leur salut à un doublé d’Arnaud Lejaxhe, monté deux fois en ligne pour crucifier Jacob (1-0; 2-1). Entre les deux roses de l’ancien Tellinois, Artour Isoupov avait rétabli la parité (1-1). «Ils n’en menaient pas large,assure Alain Scius, le vice-président pierrot. On touche même le cadre à la dernière minute, sur un coup franc de Touillaux. On est déçu de rentrer les mains vides. Car en l’absence de Hotton,Rossignon, Deneffe, Goin et Warlomont, les garçons méritaient mieux. Ils ont livré une toute grosse prestation.»

«Saint-Pierre n’aurait peut-être pas volé le partage, mais notre succès n’est pas usurpé pour autant, rétorque Arnaud Lejaxhe, le double buteur wellinois. Ils ont rarement réussi à semer la panique dans nos vingt derniers mètres. Et nous étions, nous aussi, assez déforcés, puisque Martin, Luis, Benassy et Lion manquaient à l’appel.»

Wellin n’a d’ailleurs pu coucher que treize noms sur la feuille de match, dont celui de son entraîneur, Gaëtan Dave.



Libin 0 – Ochamps 0

Pas de vainqueur dans le derby communal, samedi soir. Enfin, si, un vainqueur moral. En tenant Libin en échec sur son terrain, Ochamps réalise une opération intéressante dans la lutte pour le tour final. Ce n’est pas un hasard si, dans les dernières minutes, Abdel El Abar a demandé à son gardien, Michaël Meuwis, de gagner un maximum de temps sur ses dégagements.

Car dans un deuxième acte dominé par Libin, les Canaris semblaient à deux doigts de craquer. S’ils ont réussi à préserver leurs filets inviolés, c’est en partie grâce à Meuwis, impérial entre les perches et auteur d’un réflexe étourdissant à cinq minutes du terme, sur un essai de Jacques. Les Ochamptois, privés de Baudot, M. Perreaux et Khelfi, auraient pu réaliser le hold-up si une volée d’Otjacques n’avait terminé sa course sur l’extérieur du poteau.

À huit matches de la fin, Ochamps et Libin comptent le même nombre de points. Mais les Ochamptois, qui comptent une victoire de plus que leurs voisins et qui ont déjà affronté toutes les équipes du top 5 à deux reprises, semblent mieux placés dans la course pour le podium.

Neuvillers 2 – Bouillon 1

Neuvillers peut encore rêver du tour final. Après son succès contre Bouillon, il rapplique à cinq unités de la troisième place. Mis sur le velours par un doublé de Meyer en première période (2-0), les hommes de Philippe Jacques se sont fait peur au second acte. La faute à ce diable de Sakho, qui réduisait la marque dès la reprise (2-1). Les Bouillonnais ne parviendront toutefois pas à recoller à hauteur de leur adversaire. «Le match aurait dû être plié à la pause, glisse Andy Léonard, le buteur de Neuvillers. On a raté une kyrielle d’occasions en première mi-temps, moi le premier.»

Notons que Duncan Brundseaux a joué ses premières minutes dans ce championnat. Meilleur buteur du défunt exercice, sous le maillot de Léglise, il a disputé le dernier quart d’heure.

Poupehan 5 – Martelange 1

Si la victoire des Poupinots est large dans les chiffres, elle a mis du temps à se dessiner. À l’heure de jeu, le marquoir affichait encore un but partout, Bockler (1-1, 55’) ayant répondu au but d’ouverture de Grandé (1-0, 5’).

Les frontaliers feront, finalement, la différence dans la dernière demi-heure. Meddah, de la tête, leur rendra l’avance, avant que Guknecht, Naud et Michel ne tuent définitivement les espoirs des Ardoisiers dans les dix dernières minutes. «Avec le partage entre Libin et Ochamps, on réalise la bonne opération», se réjouit Alex Debune.

Bure 2 – Bercheux 4

Première victoire de l’année 2015 pour Bercheux, qui s’est imposé sur la pelouse de la lanterne rouge hier après-midi. Pourtant, Bure avait ouvert la marque pour la première fois de la saison, grâce à Hela (1-0, 4’). La suite sera quasiment à sens unique. Blaise, fauché dans la surface par Jérouville, se fera justice au quart d’heure (1-1). Toussaint, qui venait de solliciter les gants de Collin, se chargera de donner l’avance aux Verts juste avant la pause (1-2). Après le repos, Nicolay mettra les siens sur le velours, en mettant fin à un cafouillage (1-3). Un autobut provoqué par Blaise n’arrangera pas les affaires des Burois (1-4), lesquels adouciront néanmoins l’addition en fin de partie grâce à Hela (2-4). «Il faut souligner le très bon arbitrage de M. Fievet, glisse Daniel Golinveau, l’entraîneur des promus. Il a fait parler son autorité dans les vingt premières minutes et a, ensuite, parfaitement contrôlé les débats.»

Sibret 2 – Tellin 2

Lendemain de grand feu difficile pour les Sibrétois, bien peu inspirés face à des Tellinois qui venaient de prendre seize buts au cours de trois derniers matches. Pourtant, tout avait bien commencé pour la bande à Fabrice Spoiden, avec l’ouverture du score signée Roland dès la 6’ (1-0). Si Hennuy rétablissait rapidement la parité (1-1, 15’), Kiki Louvins – qui rejoindra à Vaux-sur-Sûre la saison prochaine – se chargeait de rendre l’avance aux siens (2-1). Plus grand-chose à se mettre sous la dent ensuite, avant cette parade monumentale de Juric devant Cocoméri, peu après l’heure de jeu. Le tournant du match, car au lieu de faire le break, Sibret verra son opposant arracher un point à cinq minutes du terme grâce à Tagnon (2-2).

Pour les Sibrétois, qui n’ont plus rien à jouer dans ce championnat, la fin de saison s’annonce longue…

Grandvoir 1 – Paliseul 4

Victoire importante de Paliseul, dans la lutte pour le maintien. Ce succès permet aux Grenouilles de dépasser Martelange, mais surtout de renvoyer les Cerfs à six unités. Les hommes de Tony Regnier n’ont pas tardé à entrer dans la partie. Après moins d’une minute, le revenant Aurélien Chaidron trouvait déjà l’ouverture (0-1). L’inévitable Godart, qui marque comme il respire ces dernières semaines, ne tardait cependant pas à remettre les compteurs à égalité (1-1).

Les visiteurs pousseront sur le champignon en deuxième période. Un coup de casque gagnant de Lays, qui s’offrira le doublé dans la foulée, leur permettra de s’envoler à 1-3. Restera à Lessire à parachever l’ouvrage (1-4).

lundi 16 mars 2015

Wellin peut commander le champagne - L'Avenir

sources : M. Pn. ; L. M. - L'Avenir

Bercheux 0 – Wellin 6
Seizième victoire de rang, la dixième par plus de deux buts d’écart, pour des Wellinois qui commencent tout doucement à s’ennuyer en deuxième provinciale.

Malgré les absences de Thomas Luis, Baptiste Benassy et Morgan Lejaxhe, le leader n’a fait qu’une bouchée de Bercheux, à qui il en avait déjà passé huit au match aller. «Notre gardien, Benjamin Wigny, n’a rien eu à faire, confie le coach wellinois Gaëtan Dave, qui s’est même offert le luxe de monter sur la pelouse pour le dernier quart d’heure. Le score est logique.»

Hayon et Pigeon ont mis les Jaune et Bleu sur le velours avant la pause (0-2). Le deuxième acte sera à sens unique. Pigeon, Delahaut et Joosens infligeront aux Bercheutois un tarif de forfait, à l’heure de jeu (0-5), avant que Pochet ne clôture le set à trois minutes du coup de sifflet final (0-6). Seul bémol, la troisième carte jaune reçue par David Lion, qui manquera la réception de Saint-Pierre samedi prochain.

Les revers de Libin et Poupehan permettent aux Wellinois de creuser encore un peu plus le trou, en tête. Avec 14 unités d’avance sur leurs plus proches poursuivants, ils peuvent tout doucement penser à commander le champagne.

Bouillon 2 – Libin 1

Deuxième victoire de rang à domicile pour Bouillon, qui réalise une juteuse opération en bas de tableau. Libin, lui, confirme toutes ses difficultés à faire le jeu contre les équipes de bas de tableau. L’équipe de Rudy Yans n’a engrangé que quatre unités sur les douze mises en jeu contre les quatre derniers, en déplacement.

La partie aurait toutefois pu prendre une autre tournure si M. Bressard n’avait omis de siffler un penalty évident pour Libin, à 0-0. Car Bouillon plantera ses deux buts dans la foulée, coup sur coup, par Sakho (1-0), puis Lequy (2-0), dont le tir dévié trompait Golinvaux.

Peltgen relancera le suspense en plaçant le ballon dans un trou de souris, juste avant le repos (2-1), mais Libin ne parviendra jamais à recoller après la pause. En contre-attaque, Sakho aurait même pu réaliser le break sans une sortie cinq étoiles de Golinvaux.

Tellin 1 – Neuvillers 8

Samedi matin, Andy Léonard a annoncé qu’il quittait Neuvillers pour rejoindre Saint-Pierre. Histoire de se faire pardonner, l’ancien joueur de Libramont a épaté la galerie sur le gazon de Tellin. Avec quatre buts et deux passes décisives, le capitaine de Neuvillers a été le grand bonhomme de cette partie. Il profite tout d’abord d’une approximation de Luc Charlier pour tromper Juric (0-1). Le ballon est à peine remis en jeu que Thomas Mathieu trompe son propre gardien (1-1). En seconde période, Andy Léonard glisse en retrait vers son frangin Thibault, qui conclut (1-2). Jean tue le suspens dans la foulée (1-3), avant que Léonard ne s’offre un triplé. Dans le final, Lemaire et Rausch fixent le score. Seul point négatif pour Neuvillers, la grave blessure de Thomas Mathieu. Évacué en ambulance, le défenseur est touché aux ligaments croisés.

Paliseul 0 – Saint-Pierre 2

Nouveau succès pour les Pierrots. Après une entame de match relativement équilibrée, Kaïr Isoupov se fait sécher dans le rectangle. Kévin Touillaux ne manque pas l’aubaine (0-1). Loin d’être K.-O., Paliseul repart vers l’avant, mais les Grenouilles se heurtent à un Julien Jacob au sommet de son art. «Il sort deux superbes arrêts, se réjouit Alain Scius. Il sort d’abord un ballon que tout le monde voyait dedans, avant de dévier une reprise à bout pourtant.» Paliseul continue à pousser après le repos, mais en contre, Touillaux se joue de Pauporté et place au ras du poteau (0-2). Dans la dernière demi-heure, les boys de Jérôme Coetsier gèrent tranquillement leur avantage.

Martelange 1 – Bure 0

Voici huit jours, Jean-Louis Michel expliquait qu’il commencerait à s’inquiéter si son équipe ne battait pas Bure. Finalement, le mentor des Ardoisiers pourra dormir sur ses deux oreilles cette semaine, même si la victoire a mis du temps à se dessiner puisque le but libérateur a été inscrit à deux minutes du terme, moment choisi par Aoudache pour sortir de sa boîte. «Il s’est racheté, car un peu plus tôt dans la partie, il avait effacé le gardien avant de tirer dans le petit filet, précise Jean-Louis Michel. Bure était venu pour le point et nous avons dû faire preuve de patience pour venir à bout du rideau défensif de notre adversaire.»

Grandvoir 2 – Sibret 3

Dans une première période dominée par Grandvoir, Gouard trouve l’ouverture (1-0). Une avance qui vole en éclats peu après l’heure de jeu puisqu’en quatre minutes, Tom Roland inscrit un doublé (1-2). Il transforme d’abord un penalty, avant de tromper une deuxième fois Wuidart. Pas le temps de fêter ce but que Godart égalise (2-2). Alors que l’on se dirige vers un partage, Louvins inscrit le but de la journée. À 25 mètres des buts, l’ancien portier de Montleban contrôle de la poitrine avant de se retourner et d’envoyer un obus dans la lucarne (2-3).

Ochamps 1 – Poupehan 0

Sur les trois dernières rencontres disputées, Poupehan avait marqué à vingt reprises. Hier, pour la première fois de la saison, les protégés d’Alex Debune sont restés muets. Tout profit pour Ochamps, qui profite de ce succès pour revenir sur le duo Libin – Poupehan, avant le derby communal à Libin samedi soir. Pourtant, en début de rencontre, Poupehan se crée deux grosses occasions. Lancé dans le dos de la défense, Meddah se heurte à Meuwis, avant de placer dans les nuages. Bien en place, Ochamps trouve l’ouverture en seconde période. Arnould déborde sur son flanc avant de centrer. De Oliveira relâche. En renard des surfaces, Zévenne surgit et place au fond (1-0).

vendredi 13 mars 2015

Wellin a son nouveau T2


C'est Sam Lefèbvre, buteur bien connu du coté de Wellin
qui officiera comme T2 au coté de Gaëtan Dave.



Il succédera à Stéphane Dubois futur entraîneur 
de Neuvillers la saison prochaine.


jeudi 12 mars 2015

À Wellin, le carnaval a débuté sur le terrain

Wellin 5 – Martelange 0

C’était le carnaval de Wellin, ce week-end. Martelange, en bon invité, a pleinement participé au folklore.

Venus à douze, avec leur entraîneur Jean-Louis Michel comme seul réserviste, les Ardoisiers ont terminé la partie à neuf. «Jeudi soir, j’avais neuf joueurs disponibles, se désole le coach.J’ai dû rappeler un joueur de réserve, Gunther Bodart (44 ans), et un scolaire, Victor Hausman.»

Autant dire que les Wellinois n’ont pas dû trop transpirer pour aligner un quinzième succès de rang. M. Lejaxhe, Pochet, Martin, Delahaut et Hayon, sur penalty, donneront au score des allures de forfait (5-0; 2-0 à la pause). Jean-Louis Michel, lui, a passé une très mauvaise soirée. Non seulement il a dû faire tomber son survêtement dès la demi-heure pour remplacer De Michele, victime d’une luxation de l’épaule, mais il a surtout été exclu à la dernière minute pour avoir joué les gardiens de but à même la ligne. Gunther Bodart n’a pas été beaucoup plus heureux: il a, lui aussi, été renvoyé au vestiaire, à l’heure de jeu (rouge directe). «On a tenu une demi-heure, glisse un Jean-Louis Michel qui était privé, entre autres, de Thibaut Louis, Robin Gillard, Mathieu Leurquin, Arthur Hausman et Éric Maury. Suis-je inquiet? Non. Mais je pourrais le devenir si on ne bat pas Bure le week-end prochain.»

Bure 0 – Ochamps 7

Bure avait demandé à avancer le match au vendredi soir, afin de permettre à ses joueurs de participer pleinement au carnaval de Wellin. Visiblement, ils y avaient déjà la tête au moment du coup d’envoi. Après une minute, Baudot profitait d’un cadeau de l’axe central local pour ouvrir la marque (0-1). Sept minutes plus tard, Khelfi doublait la mise: 0-2 après huit minutes, circulez, il n’y a plus rien à voir. Enfin, si, un débat à sens unique maîtrisé de bout en bout par les Canaris. Mathieu Perreaux (2), son frère Nicolas, Chems Khelfi et Benjamin Grandjean donneront ensuite au score des allures de correction (0-3 à la pause, 0-7 au final). «Le joueur le plus rapide de mon équipe était plus lent que le joueur le moins rapide d’Ochamps, résume Daniel Golinveau. Aucune équipe ne m’avait impressionné de la sorte. Il faut dire qu’on a bien aidé notre adversaire, en lui offrant d’entrée de jeu trois buts de kermesse. Sans compter les absences. J’avais huit titulaires potentiels qui manquaient à l’appel. Les joueurs présents ont fait ce qu’ils ont pu. Mon travail consiste désormais à trouver les mots pour qu’ils restent motivés jusqu’à la fin du championnat, en attendant de retrouver la troisième provinciale.»

Libin 3 – Tellin 0

Libin, qui n’avait remporté qu’un seul de ses cinq derniers matches, a renoué avec la victoire face à des Tellinois qui n’ont jamais réussi à inquiéter Golinvaux.

Les deux grands artisans du succès libinois s’appellent Mike Lodriguez et Adrien Collignon. Les deux Bertrigeois ont placé un pied dans chacun des trois buts de leurs couleurs.

En fin de premier acte, le premier cité poussait Benassy à la faute dans le rectangle et laissait le soin au second de convertir le penalty (1-0 à la pause). En deuxième période, l’exclusion de Jonathan Charles (rouge directe) pour un tacle à retardement compliquera encore un peu plus les affaires de Tellin. Libin profitera d’ailleurs rapidement de sa supériorité numérique pour plier le match. Collignon servira le caviar à Lodriguez pour le 2-0, avant que ce dernier ne lui rende la pareille quelques minutes plus tard (3-0).

Libin n’avait plus gardé le zéro depuis le 23 novembre et la visite de Saint-Pierre.

Poupehan 8 – Bouillon 0

Derby communal à sens unique, hier, en bords de Semois. Les Poupinots n’avaient visiblement pas digéré les deux points perdus sur la pelouse de Bouillon à l’aller. Du coup, ils ont infligé à leurs voisins la raclée du week-end: 8-0. Sébastien Grandé (4 buts) et Adel Meddah (3 buts) se sont taillé la part du lion, laissant les miettes à Valentin Mabillon (1 but). Poupehan aurait même pu alourdir l’addition, si Mahin n’avait été sauvé par ses bois à trois reprises. «Je m’attendais à une réplique plus consistante, glisse Alex Debune, le président de Poupehan.Bouillon ne s’est jamais révolté.»

Saint-Pierre 2 – Bercheux 1

Saint-Pierre conforte sa place dans le top 5. Les Orangés ont émergé en fin de partie grâce à Frédéric Granados, joueur de réserve lancé dans la bagarre par Jérôme Coetsier à un quart d’heure du terme. On s’orientait alors vers un partage, Nicolay ayant répondu au but d’ouverture de Kaïr Isoupov (1-0; 1-1). «Cette victoire est flattée, reconnaît le coach des Pierrots. Un nul aurait été plus logique.»

Neuvillers 2 – Grandvoir 3

Le week-end dernier, contre Libin, Grandvoir a mené 2-0, avant de se faire rejoindre en fin de partie. Les Cerfs ont bien cru revivre le même scénario ce dimanche à Neuvillers. Sur le velours, grâce à des buts de Romain Thiry (0-1) et Aurélien Godart (0-2), les hommes de Benjamin Décamps ont laissé Neuvillers revenir dans la partie. Meyer réduisait la marque à l’heure de jeu (1-2), avant que Léonard n’égalise à cinq minutes du terme (2-2). Finalement, les Grandvauriens émergeront sur le fil à la faveur d’un autobut de Thomas Mathieu (2-3). Cette victoire leur permet de dépasser Tellin et de rappliquer à deux unités de Martelange.

Sibret 5 – Paliseul 2

Paliseul, qui menait 1-2 à la pause grâce à des réalisations de Poncelet (0-1) et F. Chaidron (1-2) contre une rose de Louvins (1-1), s’est complètement écroulé en seconde période. Louvins, auteur de deux nouveaux buts, Cocoméri et Louvins permettront à Sibret d’inverser la tendance et de tuer tout suspense (5-2). «On a raté plusieurs balles de break», peste Tony Regnier, qui prendra la direction du RFC Saint-Hubert la saison prochaine.

Par ailleurs, Paliseul devra composer sans son gardien Gianni Martin durant deux à trois semaines. Son suppléant, le jeune Thomas Pauporté, n’a pas été à la fête ce dimanche.

jeudi 5 mars 2015

Nathan Steeman nouveau coordinateur des jeunes à Wellin

L'actuel T2 de Tellin et entraîneur des scolaires de Wellin occupera une nouvelle 
fonction au sein du club, celle de coordinateur des jeunes.

lundi 2 mars 2015

Bouillon se relance, Bure file vers la P3 - lavenir.net

Source: lavenirM. Pn.

Ochamps 0 – Wellin 1

L’unique but de la partie a été inscrit par un citoyen d’Ochamps. Manque de bol pour les supporteurs locaux, cet Ochamptois évolue sous les couleurs de Wellin.

Auteur d’un déboulé victorieux à la demi-heure, Gilles Schroeder a permis au leader de ramener trois unités de son déplacement chez le quatrième classé. La quatorzième victoire de rang pour la troupe de Gaëtan Dave, que plus rien ne pourra priver d’un retour en P1, sauf un coup de pompe monstrueux.

«On a souffert en deuxième période, car Ochamps a bien poussé. Ils ne se sont toutefois procuré aucune occasion franche, analyse Arnaud Lejaxhe. Ils ont beaucoup centré, mais notre gardien, Benjamin Wigny, s’est montré impérial dans les airs.»

Les Wellinois, eux, auraient pu corser la note en fin de partie. Pigeon, sur un décalage de Luis, et Delahaut, qui venait de monter au jeu, ont tous deux raté la balle de break. Sans conséquence.


Grandvoir 2 – Libin 2

Au regard du classement, vous pourriez penser que la déception était du côté libinois, hier, au coup de sifflet final. En réalité, il n’en est rien. Ce sont bien les Cerfs qui tiraient la tête. Et pour cause, ils ont laissé filer un avantage de deux buts dans la dernière demi-heure.

Mis sur orbitre par un doublé de Godard (un penalty au premier acte, un tir des 16 m après le repos), Grandvoir pensait bien se donner un peu d’air en fond de tableau. La bande à Décamps a finalement dû se contenter d’une unité.

Le vent tournera dès l’instant où Julien Maron sera exclu, après avoir récolté deux cartes jaunes en l’espace de cinq minutes. Les Libinois profiteront de leur supériorité numérique pour revenir au score. Un centre de Collignon poussera d’abord Gouard à la faute (2-1, CSC). Et à cinq minutes du terme, M. Lapagne accordera un coup franc à l’entrée de la surface aux Libinois, pour un pied levé de Thiry. Une décision sévère, injuste même, lourde de conséquences pour les Grandvauriens. Car Stoz, impitoyable, enverra un obus dans le petit filet de Wuidart (2-2).

Ceci n’excuse cependant pas le comportement de certains supporteurs locaux, particulièrement remontés sur le directeur de jeu à l’issue du match.


Sibret 1 – Neuvillers 3

Bonne opération pour Neuvillers, qui distance Sibret dans la course au top 5. Le score final était déjà acquis à la pause.

François Ledent ne tardait pas à déclencher les hostilités. Dès la 7’, il mystifiait son défenseur et envoyait la chique dans le petit filet opposé (0-1). Sept minutes plus tard, le déménageur Louvins lui répliquait (1-1). Un penalty provoqué et transformé par Léonard puis une action individuelle de Meyer permettront toutefois à Neuvillers de faire le trou avant l’entracte (1-3). L’exclusion de Johan Déom pour deux jaunes ne bouleversera pas la suite du débat. D’autant moins que Sibret sera, lui aussi, réduit à dix à l’heure de jeu, Logan Lambert étant renvoyé au vestiaire pour une intervention jugée un peu trop rugueuse. «Le score n’est pas forcé. En fin de match, on aurait pu en ajouter trois ou quatre», assure Philippe Jacques, l’entraîneur de Neuvillers.


Tellin 1 – Poupehan 5

Les Poupinots, au repos le week-end dernier, ont démontré sur la pelouse de Tellinqu’ils ne s’étaient pas tourné les pouces durant la trêve. La troupe de Manu Branco en a passé quatre aux Tellinois durant les 45 premières minutes: deux roses pour Meddah, une pour Naud et une pour Guknecht. «On s’est contenté de gérer notre avance après la pause», glisse Alex Debune, le président poupinot. La réduction du score de Maxime Charlier, à un quart d’heure du terme, ne relancera évidemment pas le suspense (1-4). Le dernier mot reviendra d’ailleurs aux visiteurs, qui planteront le cinquième par Szwed à deux minutes du coup de sifflet final.

Paliseul 2 – Bercheux 2

Tout commence bien pour les Paliseulois, qui ouvrent la marque dès le quart d’heure par Lays, d’un plat du pied (1-0). Le ballon à peine remis en jeu que Nicolay fusille Martin pour rétablir la parité (1-1). Pas d’accalmie: à la 25’, Ostojic se fait accrocher dans la surface. Lays fait parler son expérience et son sang-froid pour exécuter la sanction (2-1). «On pensait, alors, être sur le velours, glisse Tony Regnier, l’entraîneur de Paliseul. Malheureusement, on a oublié de tuer le match.» Quand vous ne réalisez pas le break, en général, vous finissez toujours par le payer. Demandez donc aux Paliseulois, qui verront Blaise égaliser à vingt minutes du terme (2-2). «C’est rageant,ajoute Tony Regnier. D’autant plus que Bercheux n’a pas été souvent dangereux. La bonne nouvelle, c’est la bonne entrée de Franky Martins de Sa. Il a joué la dernière demi-heure et on a senti la différence.»


Bouillon 4 – Bure 0

Cette fois, les carottes sont cuites pour Bure. Les promus se sont fait balayer par Bouillon, lanterne rouge avant le match, dans ce match de la dernière chance. Les frontaliers se sont échappés à 3-0 avant la pause, grâce à Pagnier (2) et Collard. En deuxième période, Abderrabi corsera la note (4-0). «Notre gardien, Valentin Mahin, a sorti quelques ballons chauds au premier acte, confie Gaël Lagrange, le délégué bouillonnais. En revanche, Bure n’a plus été dangereux après la pause. Benoît Lequyaurait même pu donner un peu plus de relief au score, s’il n’avait galvaudé deux ou trois opportunités.»

Avec le partage de Grandvoir et la défaite de Tellin, Bouillon se relance dans la course au maintien.


Martelange 3 – Saint-Pierre 4

Match fou, hier, Im Wohr. Cueilli à froid, Martelange ramasse deux pions dans les vingt premières minutes, l’œuvre de Kandemir et Arnould (0-2). Cette douche froide a pour effet de réveiller les Ardoisiers et Aoudache se charge de lancer la rébellion. Le numéro 10 de Martelange place deux banderilles juste avant le repos, si bien que les deux équipes rentrent aux vestiaires dos à dos (2-2). Dès la reprise, Martelange prend l’avance grâce à un penalty de De Michele (3-2), à la suite d’un hands de Hotton. Même scène de l’autre côté, quelques instants plus tard: Plainchamp est accroché dans le grand rectangle, mais Leurquin écarte l’envoi de Touillaux. Martelange croit alors que plus rien ne peut lui arriver. D’autant moins que Plainchamp laisse les siens à dix dès la 72’, après avoir croqué sa deuxième biscotte. Mais alors que plus personne n’aurait misé un cent sur les Pierrots, ils renverseront complètement la vapeur grâce à Kaïr Isoupov et Onur Kandemir (3-4). «La semaine dernière, on est battu à la dernière minute. Cette fois, c’est l’inverse», se réjouit Alain Scius, le vice-président pierrot.